Pour rendre le SESOPA efficace, le Bureau usera de ses prérogatives auprès du Gouvernement, pour obtenir des moyens permettant de répondre à temps aux risques encourus par les Députés Nationaux pendant l’exercice de leur mandat. Ces risques sont liés, notamment : à la maladie, au décès, à la vieillesse, à la maternité et aux autres risques que les Députés Nationaux courent à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions parlementaires.

Nous veillerons à la mise en application de la nouvelle loi sur le SESOPA adoptée au cours de la session de septembre 2018.

Leave a comment